mardi 27 novembre 2018

UN NOUVEAU MEMBRE DANS LA FAMILLE



Hello hello tout le monde ! Ça fait une éternité que je ne vous ai pas parlé ici, si longtemps que je ne vous ai même pas présenté Osnow qui a rejoint la famille en septembre dernier. Comme vous me suivez sûrement sur Instagram, vous n'avez pas pu passer à côté d'une photo ou d'une story avec lui (oui oui j'en suis un peu gaga).
L'envie d'avoir un chien était présente depuis un long moment et j'étais déjà fixée sur la race que je souhaitais : un carlin. Mais alors vous allez me dire, pourquoi un carlin ? Tout simplement parce que j'ai toujours été sous le charme de leur petite bouille, que ce sont des chiens attachants et très proche de leur maître. Un vrai pot de colle, je confirme ! C'était aussi très important de choisir une race de chien compatible à la vie en appartement car, même si j'ai un grand jardin dans lequel Osnow peut se dépenser, je n'aurais pas pu accueillir un grand chien comme un labrador par exemple. Encore une fois, le carlin était donc un bon choix car c'est un chien assez flemmard (tel maître tel chien on dit ? 🤔) qui n'a pas besoin de beaucoup d'espace.

Une fois que j'étais décidée à prendre un chien, que j'avais pesé le pour et le contre, que j'avais fait mes comptes pour être sûre de pouvoir l'assumer (car oui, un chien ça coûte cher, je vous en reparle plus bas) et surtout que j'avais réussi à convaincre ma maman avec qui je vis encore, j'ai commencé à chercher un élevage. J'ai eu du mal à trouver car je voulais absolument en trouver un dans ma région. J'ai fini par trouver, mi-août, une annonce d'un élevage qui proposait des chiots carlins LOF sur le site chiots-de-france.com que je vous recommande. J'ai été assez méfiante avec l'élevage car j'avais lu pas mal d'articles sur les arnaques etc. Il était hors de question pour moi de réserver un chiot sans l'avoir vu, alors je suis allé visiter l'élevage avant de prendre ma décision. C'était aussi important de voir dans quel univers les chiots étaient nés, la quantité de chiens sur place, etc. Chez Nostalgie de France, là où j'ai pris Osnow, les éleveurs ont deux races de chien : les carlins et les dogs de bordeaux. L'élevage est situé à côté de Lyon, à donc environ deux heures de chez moi.

La première fois où j'ai été visiter l'élevage, les chiots n'avaient pas encore eu leur primo-vaccination, je ne pouvais donc ni les toucher, ni les approcher. Ils étaient une portée de septs chiots, après avoir mis de côté les femelles (je souhaitais un mâle), il n'en restait plus que quatre. Osnow était le plus attentif à nos voix. Alors que ses frères jouaient entre eux et se "bagarraient", lui restait assis à nous regarder. Notre choix s'est donc porté sur lui, c'était comme une évidence !

J'ai malheureusement dû attendre une semaine avant de pouvoir le ramener à la maison car, comme dit précédemment, il n'était pas encore vacciné. Cette semaine a été super longue mais ça m'a permis de prendre le temps pour m'organiser, pour lui préparer son espace, de lui acheter plein de jouets. Forcément quand on accueille un chien, on n'a qu'une envie c'est de le gâter ! Une semaine plus tardOsnow était enfin à la maison, parmi nous.

Osnow à 11 semaines

Osnow à 11 semaines

Osnow à 11 semaines

__________________________________

LA PROPRETÉ

Osnow à 3 mois

Pour sa sécurité, nous lui avions fabriqué une sorte d'enclos avec des grilles de cage à lapins, que nous laissions ouvert lorsque l'on était avec lui. À l'intérieur on y avait disposé toutes ses affaires : sa gamelle d'eau, son panier, ses jouets et, dans un coin, un tapis de propreté. Le tapis de propreté justement, parlons-en. Je suis des personnes qui sont contres la sortie du chien avec ses vaccins et rappels au complet. Je préférais prendre le risque que mon chien mette plus de temps à être propre plutôt qu'il attrape une maladie mortelle telles que la Parvovirose ou la Maladie de Carré.

Pendant près d'un mois, je n'ai donc pas sorti Osnow dehors, ce qui signifie qu'il faisait ses besoin à la maison. Je lui ai peu à peu appris à faire sur son tapis de propreté et ça a fini par bien fonctionner. Seulement, je redoutais donc le moment où on allait devoir enlever le tapis pour lui apprendre à faire dehors.

Lorsqu'il a enfin pu poser le museau dehors, nous l'avons laissé tout le weekend avec l'accès au jardin et, comme par instinct, il sortait dehors pour faire ses besoins ! Je peux clairement dire qu'il a été propre en deux jours même si encore aujourd'hui il lui arrive quelques accidents lorsque par exemple je ne le sors pas assez tard le soir ou que je fais une petite grasse mat' le weekend. Mais la journée, il est réglé comme une horloge, ce qui est plutôt pratique pour les sorties.

__________________________________

TOUT SEUL

Osnow à 3 mois

Au moment où j'ai pris Osnow, je ne travaillais pas. C'était donc super car j'ai pu profiter de lui au maximum. J'ai quand même pris les devant en lui apprenant peu à peu à rester seul. Au début, je le laissais simplement dans le salon seul pendant que j'étais dans ma chambre puis j'ai peu à peu fait des sorties en le laissant vraiment seul à la maison. Maintenant que je travaille, il reste seul le matin de 8h à 13h environ et de 14h à 18h. Je ne sais pas si c'est parce qu'on a eu de la chance ou parce qu'on lui a bien appris, mais il n'a jamais pleuré ou couiné quand on le laissait seul, même le soir avant de dormir ! Il sait que dès que je rentre c'est grande balade, manger et gros câlin.

__________________________________

L'ALIMENTATION

Osnow à 3 mois

Lorsque Osnow est arrivé à la maison, il était nourri aux croquettes "Mini Puppy" de chez Royal Canin.  Je me suis directement penché sur les croquettes, leur composition etc et j'ai essayé de trouver le meilleur pour mon bébé carlin. Je vous avais d'ailleurs demandé des conseils sur Instagram et plusieurs d'entre vous m'ont conseillée les Carnilove Puppy Saumon & Dinde. Ces croquettes sont sans céréales, sans pomme de terre et avec une teneur élevée en protéines (38%). Je ne cherchais pas forcément des croquettes sans céréales mais celles-ci étaient celles qui me paraissaient les mieux en termes de qualité de composition. J'ai donc testé en faisant une période de transition de plus d'un mois, sur conseil de mon vétérinaire, pour éviter les désagréments digestifs. Les carlins, comme les bouledogues français d'ailleurs, sont des chiens qui ne digèrent pas aussi bien tous les aliments. Le mien a, par exemple, du mal avec les croquettes/friandises à l'agneau et pommes de terre qui lui donnent des flatulences quasi immédiates. Il est donc important de choisir des croquettes en fonction des "intolérances" du chien.

Concernant la fréquence, Osnow prend encore 3 repas par jour, et il les dévore en 15 secondes top chrono (avec gamelle anti-glouton je précise). Je vais continuer à lui donner en 3 fois pendant un petit moment car il ne mange rien d'autre à côté. Je lui donnais des friandises au début pour l'apprentissage du pipi/caca sur le tapis de propreté mais j'ai réduit la fréquence assez rapidement car c'est un vrai gourmand.

__________________________________

LES SOINS

Osnow à 4 mois

Le carlin fait partie des brachycéphales ; c'est une race assez fragile avec des chiens qui présentent souvent des problèmes de respiration dus à leur museau aplati. Ils ont besoin également d'une bonne hygiène au niveau du visage et plus particulièrement les yeux et les plis. Tous les deux jours environ, je nettoie donc le pli sur le nez d'Osnow avec un mouchoir sec et je nettoie ses yeux avec une compresse imbibée de serum physiologique. Ce n'est pas grand chose et c'est très rapide, mais c'est indispensable pour lui éviter des infections.

Je lui ai également donné le bain 2 fois (jamais plus d'une fois par mois) avec un shampoing formulé spécialement pour les chiots et j'utilise plus souvent des lingettes pour chiots lorsqu'il a les pattes pleines de terre par exemple. Je le brosse également de temps en temps car il commence maintenant à perdre ses poils mais ce n'est certainement pas un chien qui vous coûtera cher en toilettage.

__________________________________

LES VOYAGES

Osnow à 3 mois

Lorsque je prends la voiture avec Osnow, je le mets dans sa caisse de transport que j'ai disposée sous les sièges arrières, bien coincée pour ne pas bouger en cas de gros coup de frein par exemple. La première fois que je l'ai transporté dedans il a gratouillé pendant un bon moment, il s'est mis à pleurnicher mais dès qu'il s'est rendu compte que je l'ignorais, il a arrêté. Depuis, tout se passe très bien, on n'a même pu faire un voyage de 8 heures de voiture sans problème !

__________________________________

LE BUDGET À PRÉVOIR

Osnow à 3 mois

Sachant qu'Osnow serait MON chien, avec ses bons côtés et ses moins bons côtés, j'ai bien réfléchis en amont afin de savoir si j'allais être capable de pouvoir l'assumer durant toute sa vie. On dit qu'un chien coûte au minimum 1'000 euros par an et je n'y croyais pas mais finalement, c'est bien ça !

En résumé :
  • L'adoption d'Osnow m'a coûtée 1'400 euros.
  • À cela s'est ajouté environ 200 euros d'installation entre le panier, les jouets, les gamelles, la cage de transport, le collier, la laisse, etc.
  • Puis les premières visites vétérinaires : dès que j'ai eu Osnow, je l'ai amené chez mon vétérinaire pour faire un bilan de bonne santé ce qui m'a coûté 36 euros.
  • Est venu ensuite le rappel des vaccins CHPLR (Maladie de Carré, Hepatite, Parvovirose, Leptospirose et la Rage obligatoire si l'on souhaite passer la frontière) pour lequel il faut compter environ 110 euros en fonction du vétérinaire.
  • Pour finir avec la série de vaccins, j'ai fait vacciner Osnow un peu plus tard (pas avant ses 4 mois) contre la Maladie de Lyme et la Piroplasmose, deux maladies transmises par les tiques : 112 euros x2 avec le rappel soit 224 euros.
  • Un matin, Osnow s'est fait piquer par une guêpe en voulant la manger, hop 46 euros de frais vétérinaires pour s'assurer qu'il allait mieux.
  • Il faut également prévoir de le vermifuger tous les mois jusqu'à ses 6 mois puis tous les 3 mois au delà. Pour information, un comprimé anti-parasitaires internes et externes (Nexgard Spectra) coûte un peu plus de 10 euros.
  • Pour couvrir le plus gros des éventuels coûts vétérinaires (accident ou maladie), j'ai opté pour une assurance qui m'a coûtée environ 300 euros pour l'année 
  • Depuis 2 mois, j'amène Osnow faire des cours d'éducation collectifs, avec d'autres chiens de toutes races et de tout âge. C'est un moment rien qu'à nous et ça renforce notre complicité. C'est également une façon pour qu'Osnow rencontre ses congénaires, même si il n'a jamais eu peur. J'ai pris un forfait de 5 cours pour 160 euros.
  • Enfin, il ne faut pas oublier de compter le budget nourriture. Pour ma part, je dépense entre 20 et 25 euros par mois pour ses croquettes mais ce ne sont pas des croquettes premiers prix

Pour faire le total, en moins de 6 mois de vie, Osnow m'a déjà coûté plus de 1 000 euros sans compter les jouets et paniers rachetés depuis le début, ni le coût de l'achat.

Il est donc primordial d'être certain de pouvoir assumer financièrement tous les besoins de son chien, et de son animal en général, car c'est malheureusement l'une des causes les plus fréquentes d'abandon... Si vous avez bien réfléchis à cela et que vous êtes sûr de votre choix, alors foncez. Avoir un chien, c'est quelque chose qui change réellement la vie, et en bien ! Osnow m'apporte tellement d'amour au quotidien que je n'imaginerais même plus ma vie sans lui.

Osnow à 12 semaine
Osnow aujourd'hui, à 5 mois et demi



Et vous, quel animal de compagnie avez-vous ? 

Des bisous et à très vite sur le compte Instagram d'Osnow @osnowthepug pour suivre ses aventures !

SHARE:

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Ajouter un commentaire

Blogger Template Created by pipdig